Faire ses semences et les partager, pourquoi et comment?

« Retour aux événements

Faire ses semences et les partager, pourquoi et comment? 

Création d’un réseau de partageurs de semences

Une première soirée d’information  a rassemblé une bonne cinquantaine de personnes le jeudi 20 janvier à 19H30 à la Maison du Parc 0 Nismes.

L’organisation de cette soirée a été organisée en partenariat avec Le Parc naturel Viroin Hermeton, Nature et Progrès, Les Amis de la Terre et Réfl’Actions (le Jardin de Francine). Le but de cette soirée était de comprendre les enjeux de la production de semences locales et paysannes: pourquoi et comment les produire.

D’autres réunions vont suivre afin de partager des infos sur le « comment s’y prendre » et « qui fait quoi? »

Pour rejoindre le groupe, envoyez vos coordonnées à Anne-Sophie. Vous trouverez un lien vers son mail ci-dessous.

« Cultiver un lopin de terre, aussi petit soit-il, est un acte politique et un acte de résistance ». Pierre Rabhi

Faire ses semences et les partager (vendre, échanger, faire circuler….) , c’est ce qu’ont toujours fait les peuples depuis la nuit des temps. Ce qui se passe dans notre société est tout à fait nouveau! En effet, cinq multinationales se sont appropriées cette mission ancestrale et en font une chasse gardée… Depuis, seules les semences officielles répertoriées peuvent être vendues… Plus encore! Seuls les produits issus de ces semences peuvent donc être vendus!

La fusion Bayer Mosanto s’inscrit dans un mouvement qui font des semences la propriété de quelques-uns!

Comment pourrions-nous imaginer qu’une poignée d’humains avides de pouvoir et d’argent puisse gérer l’accès des paysans aux semences? Dans quel monde vivons-nous si les paysans ne peuvent plus garder leurs graines pour les resemer? Quel sens cela a-t-il donc d’éliminer les semences locales alors qu’elles sont très productives? Ne sont-elles pas mieux adaptées au climat dans les lieux où elles ont été sélectionnées? Pourquoi devrions-nous enrichir des actionnaires pour avoir l’accès à la production de notre nourriture? Est-ce  prudent de semer des graines génétiquement modifiées et incapables de produire de nouvelles graines? Toutes ces questions et bien d’autres suscitent notre réflexion!

Mosanto produit de plus en plus de semences génétiquement modifiées. Il les rend par exemple résistantes au Rundup. En principe, nous ne devrions jamais mangé de plantes qui ont assimilé du Rundup puisque par définition, le produit les fait disparaître. Par contre, si une plante est conçue pour résister à ce produit, vous retrouverez du Rundup dans votre assiette. 

Il est grand temps de réagir si nous voulons nous garantir une sécurité alimentaire… avec une alimentation saine! Agissons non seulement pour nos enfants mais pour tous les êtres humains!

Pour vous motiver à venir nous rejoindre, voici trois vidéos qui traitent des enjeux des semences

Faites circuler l’information!!!

Le coup de gueule de Olivier Roellinger, grand cuisinier français

Dans cette interview de Vandan Shiva, (cette femme rayonnante et particulièrement touchante qui se bat pour l’autonomie alimentaire en Inde), vous trouverez une belle introduction aux enjeux des semences!

Très beau documentaire

Ensemble, comprenons les enjeux et les moyens d’action des semences paysannes. Même si nous ne jardinons pas nous-mêmes, nous sommes concernés si nous voulons manger sain et local.

Pour aller plus loin, découvrez aussi notre article « Pour quoi faire son jardin? » et Permaculture et Abondance

L’idée de cette soirée a été lancée par Anne Sophie Hubaux. Elle aura lieu grâce aux différents partenaires: Le Parc naturel Viroin Hermeton, Nature et Progrès, Les Amis de la Terre et Réfl’Actions (le jardin de Francine).

Evénément :
Faire ses semences et les partager, pourquoi et comment?
Début :
20 janvier 2017 19 h 30 min
Fin :
28 février 2019 22 h 00 min
Prix :
Gratuit
Organisateur :
Anne Sophie Hubaux
Téléphone :
0494324671
clessehubaux@yahoo.fr
Mise à jour :
21 janvier 2017
Adresse :
Google Map
Belgium