Marie-Berthe Ranwet

Fondatrice de l’ASBL Réfl’Actions

Marie-Berthe Ranwet psychologue à huy et directrice de l'ASBL Refl'Actions

Marie-Berthe Ranwet

Psychologue, sophrologue, pédagogue

La création de l’ASBL Réfl’Actions est l’aboutissement de tout un parcours de vie, de tout ce que j’ai appris non seulement dans les formations et les lectures, mais aussi à l’école de la vie.

Patiente avant de devenir psy

Suite à des problèmes de santé liés à la nécessité de devoir mettre des limites dans certaines de mes relations, je me suis laissée entraîner dans des thérapies pathologisantes et destructrices. J’ai refait une licence en psychologie pour comprendre ce dans quoi j’étais tombée, et c’est la rédaction de  mon livre « Victimes d’amour: Après tout ce que j’ai fait pour toi » qui m’a aidée à me reconstruire. J’y ai résumé les théories qui m’auraient été utiles pour comprendre mon mode de fonctionnement et apporter des solutions concrètes aux problèmes que je vivais à un moment donné de ma vie, quand j’étais jeune maman et professeur à Couvin.

Aujourd’hui, suite non seulement aux résultats obtenus dans ma pratique de psy mais aux résultats de nombreuses recherches scientifiques, je veux prévenir de la dangerosité de certaines thérapies. Je suis convaincue qu’il n’est pas nécessaire de creuser indéfiniment dans son passé à la recherche de « pourquoi ». On trouve beaucoup de réponses aux questions que l’on se pose dans ce qui se passe au présent, notamment dans la manière dont on entre en relation. Comprendre la dynamique des relations et surtout avoir une image claire de « Comment cela se passe-t-il quand cela va bien dans une relation? Qu’est-ce qu’une relation saine? » permet d’apporter les changements nécessaires au bon moment. La vie suit alors son cours naturellement.

Je suis aujourd’hui profondément convaincue que le savoir change la vie! Nous avons plus besoin à présent de connaissances, de repères justes sur ce qu’est notre vie que de personnes qui écoutent nos ruminations. Nous pouvons tous contribuer à la diffusion d’idées plus fécondes, stimulantes et optimistes.

Ma passion: la transmission des savoirs

Je veux, tel le maillon d’une chaîne, traduire tout ce que j’ai appris dans un langage actuel, accessible au plus grand nombre!

Le savoir change la vie

Plus j’avance, plus je m’émerveille devant l’immense potentiel d’adaptation, d’auto-réparation et d’évolution du psychisme humain… à condition qu’il reçoive des informations réalistes et positives!

Dans notre société dépressive, il est urgent de reformuler et d’actualiser sans cesse les réponses aux grandes questions qui font débat depuis la nuit des temps:

  • Qui sommes-nous, nous les humains?
  • Que pouvons-nous attendre de la vie?
  • Quel est notre pouvoir? Comment pouvons-nous apprendre à
    • Accepter les choses que nous ne pouvons pas changer
    • Changer celles qui peuvent l’être
    • Différencier ce qui ne peut être changé de ce qui peut l’être?

Au lieu de répéter les réponses non fondées scientifiquement qui sont largement diffusées par nos médias, (re)-trouvons ensemble des mots qui ont du sens! Entraînons-nous mutuellement à le faire!

Et surtout, retrouvons notre pouvoir d’agir sur le monde, sur notre vie. Reprenons notre destin en main!

Retrouvons une liberté de penser

  • Repérons les idées reçues dont le plus souvent nous ne sommes pas conscients.
  • Développons un esprit critique par rapport à tous les lieux communs: Est-ce vraiment une question de manque de confiance en soi? Est-ce n’écesaire de comprendre le passé pour avancer? sont deux articles parmi d’autres écrits dans ce sens. Dénonçons les croyances et les dogmes dépressogènes dans lesquels nous baignons!
  • Trouvons ensemble nos ressources dans nos histoires, dans nos réussites et nos victoires et partageons-les!  Le partage des expériences est souvent plus efficace qu’une thérapie!

C’est en nous appuyant ensemble sur nos forces (et non en mettant en lumière nos faiblesses) que nous surmonterons les difficultés présentes et futures, qu’elles soient personnelles, professionnelles ou sociales.  Soyons vigilants! Le regard que nous portons sur nous-mêmes et sur nos proches est déterminant! Il peut engager toute notre vie dans des directions diamétralement opposées.

Donner du sens et agir devient Réfl’Actions

Réfl’Actions, c’est le lieu que j’aurais voulu trouver il y a 30 ans ! Mais c’est aussi pour moi aujourd’hui la cerise sur le gâteau de ma vie. C’est mettre à la disposition de tous le fruit de plusieurs années de recherche et d’expériences.

Depuis la nuit des temps, les connaissances doivent sans cesse être réactualisées pour être transmises. C’est ce travail qui aide les générations futures à éviter certaines erreurs et et à aller plus loin. C’est aussi malheureusement ce travail qui a été dévalorisé et incompris au cours du siècle dernier, lorsqu’on a balayé des connaissances transmises pendant des siècles… et auxquelles on finit par revenir aujourd’hui.

Le rêve

Réfl’Actions c’est aussi et surtout l’envie de se donner les moyens – lieux, sites, blog, rencontres… – de

    • se retrouver et partager des idées, des rêves, des passions
    • retrouver dans un mot, un regard, une réflexion, les forces et les richesses dont on n’est plus conscient
    • trouver la force de rebondir et d’agir selon ses valeurs
    • dénoncer les dogmes dépressogènes véhiculés dans notre société
    • contribuer à la diffusion de la nouvelle culture émergeante véhiculée par le courant « Psychologie du Bonheur », porté entre autre par Seligman, aux Etats-Unis depuis une quinzaine d’année

Sa concrétisation, pas à pas

Depuis mai 2012

  • J’ai trouvé à Huy une maison que j’ai restaurée pour la rendre accueillante et fonctionnelle.
  • J’ai créé un cadre légal, une ASBL en septembre 2012.
  • J’ai reçu les personnes indépendantes  ou volontaires sensibles à ces questions et désirant mettre en place des projets, du plus petit au plus ambitieux.
  • Avec Enrico, nous avons créé ce site. Ensuite, notamment pour mettre mieux en évidence le projet « dys » de Jessica et faire de la place aux psys et aux logopèdes, nous en avons créé un deuxième: www.maisonpsy.be. Nous voulions garder à Réfl’Actions sa vocation première tout en sachant proposer des réponses plus psys pour les personnes en crise.  Maison-psy n’a pas pu vraiment démarrer. Les projets dys ne répondaient pas à une demande dans la région. Me retrouvant seule psy, le site a été transféré sur www.psy-efficace.be, qui reflète mieux les objectifs psys que je poursuis.
  • Ouverture d’un cabinet de consultations à Mariembourg.
  • Vente de la maison de Huy, achat d’une maison à Brûly-de-Pesche. Aménagement de chambres et locaux pour développer des projets et notamment l’accueil de personnes en rupture, burn-out et dépression dans « Le jardin de Francine ».

Mon rôle au sein de l’ASBL

  • Je continue à être ouverte à tout partenariat dans l’esprit « Réfl’Actions ».
  • Je reste attentive à l’évolution des demandes et des besoins et je réfléchis constamment au noyau de connaissances qui permet de soulager les souffrances.
  • J’écris des articles, un livre, j’anime une page Facebook, je fais des bilans individualisés et je peux donner des conférences ou formations pour vous permettre de structurer le flot d’informations « psys », souvent contradictoires, que vous recevez chaque jour, que le vouliez ou non.

Vous trouverez dans mes articles des réponses à des questions comme « Comment trouver le sens de notre vie? », « Comment est-ce possible d’avoir tout pour être heureux et de ne pas savoir l’être? », « Le bonheur, est-ce seulement se faire plaisir? », « Quand et comment dire « Non » à un enfant? »  Ils sont inspirés de mes nombreuses lectures et formations et principalement de la psychologie scientifique positive (à ne pas confondre avec le courant de la pensée positive).

Marie-Berthe Ranwet – 4, rue de la Huilerie – 5660 Bruly-de-Pesche (Couvin)
www.psy-efficace.be
0486 23 21 11 – 060 37 84 03

Envie de nous rejoindre ?

Si vous avez un projet, n’hésitez pas à nous en faire part en nous le décrivant sur la page contact ou par téléphone. Je ne décroche pas quand je suis occupée. Laissez un message, je vous rappelle.