Participation au Festival Crescendo

Participation au Festival Crescendo

Suite à notre participation au festival Crescendo à Couvin, voici une petite mise au point. Qui sommes-nous finalement? Que faisons-nous?

Qui sommes-nous?

Le but de l’ASBL Réfl’Actions est de recueillir, structurer et diffuser les informations qui nous permettent de (re)trouver une place d’acteur et de partenaire dans notre société en pleine mutation.

En tant que psychologue…

Tout d’abord, avant 2015, les sujets de réfl’actions tournaient principalement autour des postulats imposés par certains courants psychologiques. La plupart de ces postulats  invitaient à un travail parfois sans fin sur soi, à un retour de l’énergie vers soi dans le présent. Se construire, s’améliorer physiquement, psychologiquement, pour soi d’abord! Ces injonctions ont malheureusement encouragé beaucoup de gens à démissionner de leur rôle de citoyen responsable. Ils se sont désintéressés des conséquences des choix politiques, des progrès technologiques et du fondement de la nouvelle culture imposée par les médias. Durant cette période, Marie-Berthe a à ce propos écrit 3 livres: “Victimes d’amour” – “Relations à fuir, relations à construire” – “Stop à l’ingratitude” ainsi que de nombreux articles sur le blog de ce site et celui de psy-efficace.be.

Avec Frank, face à un possible effondrement

Ensuite, à partir de 2015, suite à la lecture des livres de Pablo Servigne entre autre, nous avons approfondi la piste de l’autonomie alimentaire. Pour nous, l’autonomie alimentaire individuelle et l’autarcie sont tout à fait exclus. Non seulement parce que ce sont des objectifs impossible à atteindre, mais surtout parce que cela n’a pas de sens! Survivre? Non vivre! Dès lors, comment penser l’autonomie alimentaire au niveau de la région? Nous nous sommes d’abord (in)formés sur des thèmes tels que la permaculture, les plantes sauvages comestibles et médicinales, les moyens de soutenir les producteurs locaux et des circuits courts… Crowfunding, mais aussi aide concrète dans les champs en cas de coup dur. Nous avons également mis la main dans la terre en expérimentant des techniques, comme la culture de pommes de terre et autres plants sur pelouse. Et pour partager le fruits de nos recherche, nous avons ouvert notre jardin au public, tenu des stands sur le Marché d’Antan ou lors d’événements à l’Aquascope.

Pistes pour survivre

Jardiner et soutenir les maraîchers

Cultiver son jardin apporte de multiples bienfaits tant sur le plan de la santé physique que mentale.  Dans un conteste de crise alimentaire potentielle, cela permet aussi de se rendre compte des difficultés. La vulgarisation de la permaculture laisse entendre qu’il n’y a qu’à et que l’abondance est là! Ceux qui jardinent un peu se rendent mieux compte des difficultés auxquelles sont confrontés nos producteurs. Chaque année apporte son lot d’épreuves et de défis à relever. Après des années de sécheresse, une année plus froide et trop humide… Nos maraîchers doivent sans cesse s’adapter.

Et si on créait un groupe de solidarité paysanne?

Un groupe au sein duquel on pourrait échanger semences, plants, bons plants et coups de main…  La plateforme Merciki.be pourrait être un chouette outil pour fédérer ce groupe. C’est le message que nous avons tenté de faire passer au Festival Crescendo.

Les plantes sauvages

On s’acharne parfois à lutter contre ce qui pousse naturellement pour imposer les légumes traditionnels. Or, les plantes sauvages sont plus nutritives que les légumes auxquels nous sommes habitués comme on le constate dans le livre de François Couplan: “Guide nutritionnel des plantes sauvages et cultivées”.  Et certaines sont délicieuses. C’est pourquoi nous avons fait déguster quelques préparation au cours de notre participation au festival Crescendo et le public a apprécié!

Avec ou sans pass sanitaire?

Pour notre participation au festival Crescendo le dimanche, nous avons proposé un partage autour de pass sanitaire? Obligation ou pas? Faut-il le lier au vaccin ou est-il un enjeu à réfl’agir aussi bien pour les vaccinés que pour les non vaccinés?

A propos de l'auteur:

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE --------- avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de Cookies

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Pour utiliser ce site, nous utilisons les éléments suivants sur le plan technique les cookies nécessaires.

Pour utiliser ce site, nous utilisons les éléments suivants sur le plan technique les cookies nécessaires.
  • wordpress_gdpr_cookies_declined
  • wordpress_gdpr_cookies_allowed
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services