Le doute et la confiance face à la technologie

Le doute et la confiance face à la technologie

Nous vivons une époque singulière. Notre technologie atteint des sommets qu’on était incapable d’imaginer quelques dizaines d’années auparavant. Tout est devenu instantané, efficace…. Je suis souvent subjugué par les innovations mais il est difficile de remettre cela en question. Ce ne sera d’ailleurs pas la finalité de cet article.

Et vous? Etes-vous plutôt du genre à vous méfier à tout prix de ces nouveaux outils qui remplacent l’effort de réflexion, esquivant tout GPS et autres smartphones, ou êtes-vous plutôt à vous vendre corps et âme aux bénéfices qu’amène la science? Attendez-vous avec impatience l’arrivée des voitures automatisées et les dernières merveilles de domotiques pour améliorer votre quotidien?

La question est moins de savoir qui a raison mais plus de se rendre compte des risques qu’amènent ces technologies et d’analyser leurs effets sur la psyché humaine.

Les effets des nouvelles technologies 

L’homme a évolué pendant des milliers d’années en gardant un style de vie quasi identique à peu de choses près. La presque totalité de l’humanité a labouré la terre, s’est marié ou a eu un nombre de relations limité. Forcément, ces traits nous ont forgés autant au niveau du physique que du psychique.

Heureusement, nous sommes aussi réputés pour notre adaptabilité et notre capacité à comprendre des savoirs qui ont parfois mis des décennies à être développés, ainsi que de pouvoir faire face aux divers changements que la vie peut amener: météo, sous/surpopulation, pauvreté, richesse. Bien sûr, tous n’ont pas toujours su tolérer ces changements parfois trop nombreux ou trop brusques… S’ensuivent donc folies, désespoirs, accidents…Oui: depuis toujours, nous avons des limites.

Intervient alors notre ère: celle de l’instantané et de l’abondance. Pour la plupart d’entre nous, il n’est plus nécessaire d’attendre la fin de l’hiver, ou le bon vouloir de l’artisan ou même qu’une femme ou qu’un homme pose ses yeux doux sur nous. Tout est disponible, là, maintenant… Pour certains qu’on appellera « raisonnables » ou « satisfaits », les troubles sont minimes. Dans certains pays, la surconsommation atteint des sommets jamais vus. L’obésité, la vente et l’accumulation de biens inutiles, les divorces et troubles sexuels liés à l’usage de la pornographie sont des problèmes qui touchent la majeure partie des populations.

Alors, comment appréhender sainement l’innovation?

Est-ce que les écoles ont un rôle à jouer pour préparer l’enfant à faire face? Le gouvernement? Entre système scolaire périmé et démission parentale, l’enfant se retrouve souvent seul face à ce monde moderne. L’adulte quant à lui est parfois trop sensible pour supporter un tel choc d’abondance en comparaison à ce qu’il a connu. La technologie prend alors une allure de drogue, avec les mêmes effets: désocialisation, dégradation de la santé, perte d’emploi, dépression… Mais cette fois sans limitation et à un coût réduit grâce à l’informatique: un vrai trou noir d’énergie vitale… Même plus besoin de risquer de sortir dans un monde devenu trop hostile comparé à notre « confort » technologique.

L’information et les médias, qui devaient être les grands gagnants de l’âge informatique, en pâtissent aussi. La quantité d’information devenant gigantesque et parfois fausse, souvent modifiée et destinée à choquer ou à faire un maximum de vues. Elle vise à nous toucher émotionnellement plus qu’à nous informer.

Il me paraît donc important de faire un constat honnête de la façon dont les technologies s’introduisent dans nos vies et dans nos esprits. Tout cela ne suffit pas à une vie et un jour ou l’autre cela se fait sentir… Il est évident que l’on ne peut être heureux de ce semblant d’abondance. Alors tant qu’il est encore temps, méditons sur notre relation aux technologies et la façon dont elle nous affecte. Cela, la technologie ne peut pas encore le faire à votre place.

A propos de l'auteur:

Thibaut

Thibaut Lenoir est un jeune wallon, fervent ami de la nature. Désireux de s'engager dans un projet lié à l'environnement et au développement durable, il s'est engagé pour un service civique écologique en Grande Région qu'il réalise au Luxembourg. Thibaut, Frank et Marie-Berthe ont eu l'occasion de partagé leurs intérêts et questionnements face à notre monde moderne. Depuis, ils continuent d'échanger idées et opportunités et ils collaborent dans la rédaction des articles du blog.

Laisser un commentaire

pulvinar Aliquam Lorem leo. facilisis ut vel, tempus felis tristique Nullam in