Comment s’est déroulé le stage de cuisine au congé de Carnaval?

  • Comment s'est déroulé le stage de cuisine au congé de Carnaval?

Comment s’est déroulé le stage de cuisine au congé de Carnaval?

Il y a deux manières pour les enfants de cuisiner à la maison.

Quand Samuel, 10 ans, par exemple, cuisine, c’est le plat qu’il choisit, quand et comme il en a envie. Anne, sa mère, lui prépare tout. Elle l’aide et elle achève dès qu’il n’a plus envie. Ensuite, elle range et nettoie la cuisine qui ressemble à un champ de bataille pendant que Samuel est retourné sur ses jeux. « Il est encore petit, c’est normal », dit-elle à son compagnon qui ne la comprend pas. Pensez-vous qu’Anne va être enthousiaste à l’idée de refaire l’expérience? Ne va-t-elle pas plutôt reporter à plus tard lorsque Samuel lui demandera pour faire quelque chose?

Par contre, Justine, 10 ans aussi, veut absolument aider son papa Marc qui élève seul ses trois enfants. Elle vient près de lui à la cuisine, l’observe, prend un couteau, épluche les légumes, veut tourner la sauce… Elle se sent utile, et elle l’est effectivement. Elle entend chaque conseil et s’efforce de progresser. Elle sait déjà faire beaucoup de choses pratiquement toute seule. « Hier, pendant que je faisais tourner une machine, Justine a épluché les pommes de terre toute seule sans que je ne lui dise rien » raconte Marc. « J’apprécie de la voir grandir. Je me réjouis de la voir arriver. C’est un moment très agréable que nous passons ensemble, en silence, en écoutant de la musique ou en discutant! »

Cuisiner comme des grands

Et chez vous ou chez vos proches, comment cela se passe-t-il? Si vous êtes parent, qu’en est-il pour vos enfants? Aimeriez-vous les voir cuisiner vraiment comme des « grands »?

Le stage que nous avons organisé pendant le congé de carnaval avait comme principal objectif de faire prendre conscience aux enfants de ce que c’est devenir « grand ». Nous avons notamment fait passer des messages tels que:

  • En tant qu’humains, ils sont des êtres sociaux.
  • Ils ont besoin des autres
  • Les autres sont aussi des humains et ils ne sont pas à leur service
  • Ils peuvent trouver une place d’acteur et apporter leur contribution là où ils sont.

La petite pause avant le repas nous remet face à la réalité de notre condition humaine: nous sommes des êtres sociaux!

Après avoir cuisiné le repas de midi, nous avons chaque fois pris le temps, avant de le consommer, d’être conscients du travail que cela avait demandé, non seulement pour nous le cuisiner ensemble, mais aussi pour que les aliments arrivent sur notre table!

Combien de  personnes ont apporté leur contribution pour que nous puissions vivre ce bon moment?

    • Les aliments que nous avons travaillés ont été cultivés, produits, transformés, transportés, stockés, mis en rayon, achetés, rangés…
    • Nous-mêmes avons passé beaucoup de temps à les laver, éplucher, couper, cuire, mélanger, pétrir, arranger, décorer, associer, tester…
    • Nous avons eu besoin du savoir découvert par tous ceux qui nous ont précédés et qui nous ont transmis leurs recettes. Nous nous sommes inspirés de ce que d’autres avaient déjà réalisé.

Reconnaissance et gratitude

Après une telle pause, nous nous sentons plus calmes et sereins, reconnaissants et plein de gratitude!

  • Quelle chance que nous avons de vivre dans une société bien organisée qui nous permet de déguster une telle variété de produits!
  • Quand je consomme un repas, quelqu’un a mis beaucoup de temps pour le préparer, comme nous aujourd’hui.
  • Si je fais l’effort d’attention pour être présent pendant le repas (au lieu d’avaler en vitesse en pensant à autre chose), cela me permet de
    • apprendre à reconnaître les différents produits qui entrent dans la préparation. Je devine ou je demande ce qui entre dans la recette
    • prendre le temps de remercier la cuisinière, de l’encourager en goûtant de tout et en disant ce qui me plaît
    • prendre le temps d’attendre que ceux qui ont servi soient prêts à manger pour déguster ensemble
    • donner un coup de main pour le service et pour débarrasser la table

Notre priorité: permettre à chaque enfant de participer activement à la vie familiale en préparant un repas ou une partie de repas.

Pour que les enfants puissent non pas exiger des parents de pouvoir réaliser leur recette préférée, mais qu’ils puissent coopérer avec leurs parents et prendre une place d’acteur à côté d’eux, ils doivent savoir tirer le meilleur parti de ce qui existe et improviser un repas à partir des ingrédients dont ils disposent. C’est pourquoi, ils ont appris notamment à nettoyer et découper des légumes et des fruits pour réaliser le repas de midi.

Voici un aperçu de ce qui a été réalisé.

    • des salades pour garnir les baguettes à partir des
      • légumes rappés ou coupés menus: carottes, céleri, tomates, concombre…
      • morceaux de jambon, surimi, thon…
      • mayonnaise en bocal, épices diverses
    • une salade de fruits
    • une soupe par groupe. Il y avait 4 casseroles de soupe sur la table!
    • des baguettes garnies passées au grill
      • jambon, sauce tomates, 3 sortes de fromage: mozzarella, fromage à raclette, emmenthal…
      • il y avait d’autres choses sur la table comme des poires, des ananas, herbes diverses, mais vous n’avez pas pris beaucoup de risques.
    • un buffet de légumes: carottes, céleri, concombre,  blanc de poireaux, brocolis, courgette, tomates, chou chinois… mais aussi panais, topinambours
      • en bâtonnets, accompagnés d’une sauce mayonnaise maison, d’une sauce cocktail sans alcool (il suffit d’ajouter du ketchup) et d’une sauce cocktail allégée (avec fromage blanc maigre), celle qu’ils ont préférée;
      • crus rappés, en salades
      • cuits à la vapeur, une partie aromatisée à l’huile de noix, sel, poivre, l’autre à la sauce blanche
      • gratin dauphinois (qu’on a mangé le  lendemain avec du vol au vent réalisé par leurs soins)
    • un moelleux au chocolat « express » et sa sauce anglaise
    • un dessert type tiramisu aux ananas et noix de coco
    • pizza, tartes salées (épinards, tomates et courgettes, jambon…recouvertes d’un mélange d’oeufs et de crème assaisonné) et des tartes sucrées (une avec des  poires recouvertes d’un mélange d’oeufs et fromage blanc sucré et aromatisé, une avec des pommes recouvertes d’un mélange oeufs, beurre, sucre aromatisé, d’une tarte au riz et d’une tarte au sucre) le tout à partir d’une pâte levée que vous avez faite vous-mêmes. Pâte à pizza: farine, levure, eau chaude, huile, sel) et pâte à tarte dans laquelle on met plutôt du lait et on ajoute du beurre et des oeufs).
    • Boissons chaudes ou froides à partir de tisanes aux fruits.

Au-delà de tous ces bons plats, nous avons aussi développé l’esprit d’équipe, de collaboration, d’interdépendance. Les enfants ont fait l’expérience que travailler ensemble sur un projet commun ressert les liens. Feront-ils la démarche de venir aider efficacement leur parent à la cuisine? Nous l’espérons. Certains ont déjà préparé des soupes en rentrant le soir! Pourvu qu’ils continuent! La cuisine est un bon moyen de faire évoluer la relation. L’enfant ne se sert plus de son parent pour satisfaire ses propres besoin. Il le reconnaît comme une personne qu’il peut aider, avec qui il peut collaborer et à qui il peut faire plaisir.

Si vous vous demandez ce que le développement de la gratitude vient faire dans un stage de cuisine, voici une petite conférence qui pourrait vous intéresser. Nous développerons d’ailleurs ce sujet dans un prochain article: « Comment passer de l’ingratitude à la gratitude? »

A propos de l'auteur:

Marie-Berthe Ranwet

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE70 6528 2741 4025 - Bic: HBKA BE22 avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire

in ut neque. massa diam Nullam