Offrir des marques d’amour

  • Offrir des marques d’amour

Offrir des marques d’amour

Tout au long de l’année, les publicistes ne ratent pas une occasion de nous rappeler combien il est important de dire notre amour à ceux que nous aimons. Ils nous invitent à offrir des cadeaux. Mais est-ce le seul moyen de dire « Je t’aime »?

Comment varier le registre des messages d’amour?

Dans son best-seller, Gary Chapman nous explique les 5 langages de l’amour. Selon lui, il y a 5 manières de dire « je t’aime », dont une que nous comprenons et parlons mieux que les autres: notre langue maternelle! Ces 5 langues sont les mots, les gestes, les services rendus, le temps consacré à l’autre… et les cadeaux!

  • Quelle est votre langue maternelle? Et celle des personnes que vous aimez?
      •  Les cadeaux?
      • Les services que vous lui rendez?
      • Le temps que vous lui consacrez?
      • Les caresses, les relations plus intimes?
      • Les mots: encouragements, compliments, remerciements, mots doux…?
  • Comment pourriez-vous parler la langue de la personne à qui vous voulez exprimer votre amour?
      • Quel petit service pouvez-vous lui rendre?
      • Quel moment pouvez-vous lui consacrer totalement?
      • Quelle activité aimeriez-vous organiser avec elle ?
      • Savez-vous ce qu’elle vit, ce qui la touche, ce qui lui tient à cœur ?
      • Quels sont ses rêves, ses projets plus concrets ?
      • A-t-elle vécu une épreuve, un échec, une difficulté ? Savez-vous comment elle les a surmontés ?
Si vous aimez quelqu’un, vous arrive-t-il de vous arrêter et de voir la chance que vous avez de l’avoir rencontré, de la côtoyer ou de vivre à ses côtés? Ressentez-vous parfois de l’admiration, de la compassion, de la curiosité, un réel intérêt, de la reconnaissance… ? Si pas, prenez le temps d’être conscient de ce que vous vivez et ressentez pour  cette personne… Ce premier pas vous permettra de découvrir et d’apprendre sa langue maternelle beaucoup plus rapidement!

Comprenez-vous la langue de vos proches? Leur manière de vous dire « Je t’aime »?

Comme nous venons de le voir, il y a différentes manières d’exprimer son  amour, mais aussi de percevoir l’amour des autres. Certains vont se plier en quatre pour rendre service à la personne qu’ils aiment. D’autres vont le suivre partout, dans toutes ses activités. D’autres encore vont encourager, complimenter, écouter, questionner, s’intéresser… Il y a aussi ceux qui comblent de cadeaux et ceux qui ont besoin de toucher : tapes sur l’épaule, bousculades amicales, caresses de la main, du bras, baisers… Percevons-nous ces petites attentions comme autant de « je t’aime »?

Parfois, nous attendons de l’autre qu’il s’exprime dans une langue qui n’est pas la sienne… sans voir, entendre ou sentir l’amour qu’il nous exprime à sa manière.

« Tu ne me dis jamais des mots doux, tu ne m’envoies pas de SMS tendres et romantiques… » reproche Christiane à Eric, qui ne comprend pas. « Cela me dépasse, je ne l’ai jamais fait, je n’y arrive pas. Je ne me retrouve pas dans ce rôle-là. » dit Eric. Il se plie en quatre pour que sa femme et ses enfants ne manquent de rien. Il sait tout faire dans la maison, et ne ménage pas ses peines pour faire des bons petits plats, préparer une belle table de déjeuner pour tout le monde, aller faire les courses…  Quand Christiane demande s’il  l’aime, il ne comprend pas! « Mais bien sûr que je t’aime! Comment peux-tu me demander une chose pareille? Cela ne se voit pas? Je ne ferais pas tout ce que je fais pour toi si je ne t’aimais pas! » Et pour prouver son amour, Eric, en fait de plus en plus… sans succès. Parfois, il est agacé par les mots d’amour de Christiane! « Tu dis que tu m’aimes, mais je ne le vois pas! Je dois tout faire moi-même dans cette maison! ». Et cela fait des années qu’ils se chamaillent parce qu’ils ne se sentent pas assez aimés. Christiane et Eric ne parlent pas la même langue. Pour se sentir aimée, Christiane a besoin d’entendre des mots. Eric a besoin que lui rende de petits services… Pour sortir de ces disputes, il n’y a qu’un moyen: apprendre la langue de l’autre!

Comme vous le constatez, parfois, on peut avoir été l’objet de beaucoup de marques d’attention et d’amour durant toute sa vie et ne pas les avoir reçues. On peut être réellement aimé et ne pas le sentir! On peut rester dans la sensation de manque en pleine abondance! Et vous?

  • Comment recevez-vous les marques d’amour de vos proches?
  • Remarquez-vous les différentes manières avec lesquelles ils expriment leur  amour?
  • Remarquez vous tout ce qu’ils disent ou font pour vous, les services qu’ils peuvent vous rendre, les moments qu’ils vous consacrent, les petits gestes ou les mots qu’ils vous adressent ?
  • Est-ce ceux que vous attendez ou restez-vous fixé sur un seul type de marques d’amour… justement celles que l’autre ne sait pas vous donner ?

Le plaisir de combler l’autre…

Toujours selon Chapman, nous avons tous un réservoir affectif. Quand il est plein, nous nous sentons joyeux, généreux, la vie est belle. Quand il est vide, nous nous sentons aigris, moches, pessimistes… En parlant à l’autre dans sa langue, nous remplissons son réservoir! Nous l’aidons à se présenter sous son meilleur jour. En refusant ce qu’il demande, en nous obstinant à ne pas parler sa langue (refuser le service demandé, refuser de toucher ou de se laisser toucher….), nous asséchons son réservoir. Nous risquons alors de voir apparaître sa face la plus sombre… ce qui le rendra moins aimable à vos yeux… ce qui ne nous encouragera pas à faire un pas vers lui… Le cercle vicieux est enclenché!

Il n’est pas nécessaire de dire « je t’aime » avec les mots doux et romantiques. Ni avec des cadeaux, n’en déplaise à tous ceux qui en vendent! Des encouragements, des compliments justes, qui collent bien à la personne, des services rendus, du temps que l’on consacre à l’autre pour l’accompagner dans une de ses activités, les petits gestes que l’on fait parlent d’eux-mêmes lorsqu’ils sont « justes ». L’attention réelle se sent plus qu’elle ne se dit ou ne s’achète!

Pour approfondir

Certains ne se sentent jamais aimés, même si on leur dit « je t’aime » dans les 5  langues. Deux raisons peuvent faire douter des marques d’amour: les attentes démesurées ou l’incapacité d’aimer vraiment. Découvrez-les dans « Y a-t-il quelqu’un qui m’aime ce soir? »

Un dossier rassemblant des liens qui pourraient vous intéresser: Problèmes de communication dans le couple.

A propos de l'auteur:

Marie-Berthe Ranwet

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, psychologue clinicienne, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE70 6528 2741 4025 - Bic: HBKA BE22 avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire