Y a-t-il quelqu’un qui m’aime ce soir?

  • Y a-t-il quelqu'un qui m'aime ce soir ?

Y a-t-il quelqu’un qui m’aime ce soir ?

Ne vous est-il jamais arrivé de vivre un grand moment de solitude? D’être envahi de questionnements et de doutes sur votre vie relationnelle? « Y a-t-il quelqu’un qui m’aime? Ceux qui m’aiment m’aiment-ils vraiment? »

N’avez-vous pas ressenti parfois ce sentiment de vide alors que vous étiez entouré de personnes qui prétendaient vous aimer? Comment est-ce possible?

Quel amour?

Le mot amour recouvre pas mal de réalités. Certains aiment leurs amoureux, parents, enfants, amis… comme ils aiment les choux à la crème ! Pour le plaisir qu’ils leur procurent ! Ou comme ils aiment leur voiture. Pour l’usage qu’ils en font ou l’image qu’elle leur donne. L’autre est alors un prolongement d’eux-mêmes. Il n’a pas de réalité propre. Il n’a pas droit à la différence. Il n’est pas individualisé. « Je t’aime quand tu me combles. Je te déteste si tu me frustres! »

Etre aimé de la sorte laisse un goût amer… un sentiment de vide derrière les attentions, les mots, les cadeaux. Ces derniers, par exemple, en disent souvent long sur la manière d’aimer de celui qui les offre. Ils sont sans doute une des marques d’amour les plus valorisées dans notre société de consommation. Et pourtant, on peut être comblé de cadeaux sans pour autant se sentir aimé!

« Tu dis que tu m’aimes, mais je ne me sens pas aimé », dit Eric à sa compagne. « J’ai l’impression d’être un citron que l’on presse. Je n’en fais jamais assez ! Tu m’offres une nouvelle chemise alors que j’en ai déjà de trop, et je vais encore devoir rééquilibrer le budget à la fin du mois. »

Il en est de même pour les mots, les gestes, les petites attentions : que révèlent-ils ?

Quand sa fille s’approche de lui pour lui dire des mots gentils et lui faire des bisous, Carl se retient de lui dire : « Qu’est-ce que tu vas encore me demander ?» Il a peur de la choquer et de perdre ce semblant d’amour! Au fond de lui, il se sent plus utilisé qu’aimé et il en souffre terriblement.

De la même façon, Ariane voit son mari arriver quand tout à coup, il débarrasse la table avec elle. « Tu as encore une idée derrière la tête ! Tu ne m’aides que lorsque tu veux faire l’amour. En dehors de ces moments-là, tu m’ignores ! »

Les marques d’amour font mal quand on se rend compte que l’amour exprimé n’est pas celui dont on rêve, quand on perçoit qu’on est simplement utilisé pour le bon plaisir de l’autre. C’est pourquoi il faut pouvoir les manier prudemment. Ne sous-estimons pas le pouvoir de destruction d’une marque d’amour vide, « prête-à-donner » qui ne tient pas compte de l’individualité de la personne à qui elle est adressée.

Vos proches sont-ils capables d’aimer?

Savoir aimer n’est pas une compétence innée. Cela s’acquiert, dès le plus âge, d’abord avec les parents.

Il existe malheureusement des personnes incapables d’aimer! Incapables de vous reconnaître comme une personne à part entière! Des personnes qui vous utilisent quand et comme bon leur semble! A côté d’elles, vous ressentez un vide affectif de plus en plus important, vous vous fatiguez, vous perdez vos repères, vous vous épuisez à remplir… un réservoir troué! Vous attendez ce qu’ils ne peuvent vous donner, ne serait-ce qu’un peu de reconnaissance, un merci! Vous vous épuisez à les satisfaire sans vous rendre compte qu’elles vous réclament l’impossible… Elles se plaignent de ce que vous ne pouvez pas leur donner… et de ce que vous n’avez pas à leur donner! Si vous vous efforcez de les combler, vous risquez de vous perdre!

Les personnes manipulatrices, perverses, narcissiques… puisent dans votre réservoir sans le remplir! Il faut le savoir pour se protéger… et aller remplir son réservoir ailleurs! Nous avons tous besoin de relations saines. Reconnaissez ceux auprès de qui votre réservoir se remplit et privilégiez leur compagnie!

Et vous? Vos attentes ne sont-elles pas démesurées?

Parfois, cependant, même si l’amour donné est sincère, nous pouvons ne pas le percevoir! Notre condition de vie humaine n’est pas facile! Elle est même très souvent frustrante! Certains s’imaginent que s’ils étaient aimés, ils seraient pleinement comblés, ils ne connaîtraient plus de frustrations. Ils attendent que leurs proches leur apportent tout ce dont ils ont besoin au moment où ils en ont besoin: une présence quand ils se sentent seuls, une distance quand ils ont besoin de se sentir libres et autonomes, une attention discrète et efficace de tous les instants… La moindre frustration devient signe d’un manque d’amour!

Hélène a 22 ans. Elle étudie à l’université et vit en kot. Elle reproche à sa mère Anne de ne pas l’aimer. « Tu n’es pas là à la gare pour venir me rechercher le vendredi » (La gare est à 800m du domicile). « Tu ne me téléphones pas souvent, tu ne me fais pas de petits plats, je dois me débrouiller seule pour faire les courses et cuisiner… » Anne a élevé sa fille toute seule. Elle a fait beaucoup de sacrifices pour elle. Maintenant que sa fille est plus autonome, elle consacre plus de temps et d’énergie à sa vie professionnelle. Elle a repris des activités sportives et sort avec des anciennes copines retrouvées sur Facebook…

Karine a été pourrie gâtée par ses parents et grands-parents. Jolie, douée, elle a été la princesse autour de qui tout le monde tournait, et de qui Pablo est tombé amoureux! Lui aussi a tout fait pour la combler et lui prouver qu’il l’aimait plus que tout.  Derrière les caprices de Karine se cache un « Jusqu’où tu m’aimes? » Pablo a renoncé à voir sa famille, ses amis. Il a quitté le groupe de musiciens amateurs dont il faisait partie… Mais quoi qu’il fasse, ce n’est jamais assez. Karine se plaint de ne pas être aimée assez!

L’amour inconditionnel n’existe pas! Si c’est cet amour que nous attendons, nous serons toujours frustrés et déçus!

Concrètement

Pour se sentir aimé, nous avons tous besoin de nous sentir reconnus comme des personnes à part entière, uniques! En achetant nos cadeaux, restons connectés aux personnes que nous aimons… centrons-nous sur ce qui fait d’elles une personne unique! Ne nous laissons pas aller à des achats impulsifs vides de sens!

Pour continuer

Découvrez ici les 5 langages de l’amour et apprenez à mieux exprimer votre amour et à mieux recevoir les marques d’amour de vos proches!

A propos de l'auteur:

Marie-Berthe Ranwet

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE70 6528 2741 4025 - Bic: HBKA BE22 avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire

diam quis, libero. Donec pulvinar id leo venenatis libero elementum at