Comment faire la fête en cette fin 2015?

Comment faire la fête en cette fin 2015?

Les événements des dernières semaines et la COP 21 m’ont laissée sans voix. J’ai lu, je me suis documentée, mais que vous dire?

Cependant, un article parlant du plus beau sapin de Noël a attiré mon attention et m’a donné l’envie de vous écrire ces quelques réflexions.

L’actualité bien fournie va-t-elle nous aider à changer nos habitudes? Allons-nous fêter Noël et le Nouvel An cette année de la même manière que toutes les précédentes?

L’actualité est noire. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous lever avec la gueule de bois après certains journaux télévisés ou documentaires! L’actualité nous donne des insomnies et des cauchemars. Nous sommes certains à présent que nos enfants et petits-enfants n’auront pas la chance que nous avons eue de vivre dans un monde en paix, ou la liberté d’expression et le droit à la vie privée sont sacrés?

Où va le monde?

Plus que jamais, en cette fin d’année, nous sommes conscients de la fragilité de nos démocraties et de celle de notre planète terre. Nous nous sentons bien impuissants face à tous les enjeux dont on nous parle, impuissants à faire entendre des messages de paix et de respect des différences, de la terre, de la vie. Et cette impuissance nous mine, nous fatigue, pèse sur notre quotidien.

Ne nous laissons pas abattre, ne tombons pas dans l’impuissance apprise, cette forme de mal-être qui ressemble à une dépression, sans en être une! Fêtons Noël et l’année nouvelle qui s’annonce! Oui, faisons la fête, mais faisons-la selon nos propres critères, en étant fidèles à nos valeurs!

Où allons-nous?

Personnellement, j’en ai marre – depuis  de longues années déjà – de cette pression que l’on subit dès le mois de novembre : nous devons consommer, faire tourner la machine économique… « Consommez, c’est le moment des fêtes, dépensez, vivez… » clamait Emmanuel Valls il y a quelques jours! Les prospectus pleuvent dans les boites aux lettres, nous ouvrant l’appétit et les envies… nous invitant à consommer au-delà de nos besoins, consommer à en être malade, à hypothéquer notre budget de  l’année qui vient.

Et oui, être bon citoyen aujourd’hui, c’est consommer. Acheter des cadeaux, des bricoles dont on n’a pas besoin et qui vont encombrer nos demeures avant d’encombrer nos décharges. Acheter de la nourriture, manger plus que de raison, consommer beaucoup de viande, de protéines animales, de fruits et produits exotiques… Etre reconnus et n’avoir aux yeux des autres de la valeur et de la considération qu’en fonction de la marque de notre voiture, celle de nos vêtements et de nos accessoires, les plats, vins et restaurants que nous pouvons nous offrir…

Les modes changent. Les marchés de Noël se multiplient dans les grandes surfaces… Comment ne pas craquer devant ces nouvelles décorations? Ne sont-elles pas plus jolies que celles de l’année dernière? Et puis, est-ce vraiment convenable de ressortir les décorations des années précédentes et de refaire le même type de sapin? Ne faut-il pas au contraire surprendre par du nouveau, de l’inédit, de l’original…? Comment trouver l’objet qui animera les conversations? Imaginez-vous remettre la robe de l’année dernière?

Et pour vos repas, comment ne pas remplir le caddie devant tous ces produits hyper bien présentés dans des emballages de luxe qu’on a tellement envie de goûter – surtout si on fait ses courses juste avant l’heure d’un repas?

« S’il s’agit juste de consommer, je n’appelle pas ça la vie, cela n’a aucun intérêt. Nous sommes devenus des brigades de pousseurs de caddie. Cela me terrifie. » Pierre Rabhi.

Des fêtes qui marquent le début d’un changement constructif et positif

Ne soyons pas négatifs pour autant. Le bonheur est-il vraiment dans ces pistes qui nous sont imposées comme les seules valables?

Et si nous organisions ces fêtes pour retrouver un petit pouvoir sur nos vies, pour redevenir libres de nos choix, pour agir en fonction de nos propres valeurs et non de celles qu’on nous impose, pour initier des conversations sur des thèmes un peu plus engageants? Quels actes concrets, quels petits gestes pouvez-vous poser en cette fin d’année pour lutter contre la haine et l’intolérance, contre le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité?

Dans la mouvance de la COP 21, nous sommes invités à ralentir notre consommation, à consommer de manière responsable, à vivre autrement, un bonheur plus juste, plus profond, plus vrai, plus durable.

Concrètement

  • Là où nous pouvons faire le plus d’économie d’émission de CO2, c’est en consommant des produits de saisons et des produits locaux: moins de frais de transport, de réfrigérations, de chauffage de serre et d’utilisation d’eau… Comment allez-vous faire vos courses pour cette fin d’année? Quel seront vos menus de fête?
  • Et votre sapin? Allez-vous en acheter un? Pourquoi ne participeriez-vous pas au concours du plus beau sapin organisé par la coopérative belge « Terre en vue »? Vous pouvez gagner un WE à la campagne comme vous le découvrirez ici. Il s’agit de faire un sapin… sans sapin. Pourquoi? Parce que de plus en plus de terres nourricières sont consacrées à la plantation de sapins de Noël en Ardenne et en Famenne (5000Ha en 2015 au lieu de 4000 en 2012-2013). Cela fait grimper le prix des terres et empêche des cultivateurs d’y avoir accès. Il s’agit d’une culture intensive, avec les traitements qui tuent la vie de la terre et la rend stérile….
  • Que pouvez-vous récupérer? A quels objets pouvez-vous donner une deuxième vie?
  • Quels cadeaux pouvez-vous faire pour montrer votre amour à vos proches?

 

A propos de l'auteur:

Marie-Berthe Ranwet

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, psychologue clinicienne, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE70 6528 2741 4025 - Bic: HBKA BE22 avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire