Lâcher ou ne pas lâcher vos rancunes et ressentiments?

  • Lâcher ou ne pas lâcher vos rancunes et ressentiments?

Lâcher ou ne pas lâcher vos rancunes et ressentiments ?

Pourquoi tenez-vous tant à vos rancunes, rancoeurs et ressentiments? Y aurait-il toutefois de bonnes raisons de vous en défaire?

Régulièrement, les événements ou les circonstances vous invitent à l’introspection. Les longues soirées d’hiver ou les moments de bronzage au soleil, le temps maussade ou au contraire les premiers rayons de soleil, les fêtes, un article ou une émission sur le lâcher-prise, la réconciliation ou le pardon… sont autant d’occasions de vous inciter à faire le point. Vous vous rendez alors à l’évidence: si vous ou un de vos proches avez des ressentiments, ils empoisonnent votre vie. « Lâche prise! Arrête de ruminer ton passé, tu te fais du mal« , répètent souvent les proches fatigués d’entendre des plaintes.

Ruminations et santé

Des expériences scientifiques confirment que les ruminations font des dégâts dans votre vie relationnelle, sociale, familiale. Les ressentiments tuent le désir et engendrent de la dépression, des troubles anxieux, des maux de tête, du stress, des troubles du sommeil… Par contre, s’en débarrasser augmente le niveau d’énergie, améliore le sommeil et le rythme cardiaque.

Alors, si les rancunes et ressentiments sont toxiques à ce point, pourquoi s’y accroche-t-on autant, aussi longtemps? Ont-ils une fonction? Qu’avons-nous à perdre à les lâcher?

Ruminer entretient les liens du passé

En fait, ressasser vos colères vous permet de rester lié émotionnellement aux personnes que vous avez côtoyées dans le passé. En ruminant, vous gardez l’illusion de pouvoir un jour être reconnu dans la souffrance ou l’injustice qui vous ont  été infligées. Vous gardez l’espoir de faire un pas de plus dans la relation, d’obtenir enfin ce que vous avez attendu si longtemps. Vous ne lâchez pas le lien.

Et de plus, ressasser le passé vous donne aussi de bonnes excuses pour ne pas devoir tourner la page, pour ne pas vous aventurer sur de nouveaux chemins qui vous font peur. Les ruminations sont comme un bois mort auquel vous vous accrochez désespérément au lieu de vous laisser porter par le courant de la vie.

Arrêtez de ruminer pour avancer

Lâcher vos rancunes et renoncer à votre ressentiment, c’est renoncer à être compris par la personne qui vous a fait du mal, c’est renoncer à vous venger… mais c’est aussi surtout vous priver de bonnes raisons de vous comporter en victime. C’est vous retrouver confronté à la réalité de la vie, de votre vie… la seule que vous ayez à vivre! C’est être mis face à votre responsabilité de choisir, de décider: que voulez-vous vraiment en faire de cette vie qui est la vôtre? Allez-vous la passer à ne pas l’accepter et à revendiquer ce qui ne vous a pas été donné?

Et si vous faisiez la paix? Est-ce possible de canaliser votre colère? Faut-il attendre d’avoir pardonné pour avancer?

Un pas plus loin!

Difficile d’y voir clair tout seul? Je peux vous aider! Dès le premier entretien vous voyez plus clair! Tarifs.

Cet article vous a aidé? Il peut alors certainement aider certains vos amis! Envoyez leur le lien et partagez-le sur les réseaux sociaux! Vous participez de la sorte activement à diffuser le savoir qui change la vie!    Car il suffit parfois de si peu! Une autre perception des choses peut changer la vie!

Etes-vous déjà fan de notre page facebook ?

Nous attendons aussi vos commentaires et témoignages ci-dessous ou en message privé.

 

A propos de l'auteur:

Marie-Berthe Ranwet

Régente en mathématique, licenciée en psycho-pédagogie, psychologue clinicienne, sophrologue, auteur de « Victimes d’amour : Après tout ce que j’ai fait pour toi », paru chez Mardaga et de « Stop à l'ingratitude des enfants, conjoints, amis... et à la nôtre ". Pour acheter ce dernier, il suffit de verser 18€50 sur le compte de l'ASBL Réfl'Actions BE70 6528 2741 4025 - Bic: HBKA BE22 avec en communication l'adresse complète de livraison. Vous pouvez aussi soutenir ce site en versant la somme de votre choix sur ce même compte.

Laisser un commentaire